CIEL#12, les films de l'hiver

En ce début d'année 2018, CIEL invite internautes et spectateurs de la région Centre-Val de Loire (et d'ailleurs) à découvrir des films au travers de leurs auteurs et d'événements. CIEL, c'est donc une sélection de courts métrages en prise avec l'actualité et des rendez-vous in situ en présence des réalisateurs. 

Pour ce 12e numéro, CIEL renforce le lien entre les films à visionner et l'actualité. Ainsi, la sélection de ce premier trimestre fait écho aux sorties de longs métrages avec la rubrique "Du court au long" : trois longs métrages soutenus par Ciclic - Région Centre-Val de Loire trouveront le chemin des salles au cours de ce premier trimestre et seront donc accompagnés par un court métrage du réalisateur, en ligne. 

Des auteurs, du court au long : 

- Exercice de contemplation poétique, sensuel et scatalogique avec le cinéma de Bertrand Mandico dont CIEL révèle le court métrage Prehistoric Cabaret avec sa comédienne fétiche, compagne et muse, Elina Lowensöhn et Ursula de Lloyd Michael Williams, un film expérimental américain des années 1960, choisi par le réalisateur comme "l'une de ces œuvres dont on rêve l’existence".
Le long métrage de Bertrand Mandico, Les Garçons sauvages, sortira sur les écrans le 28 février. Rendez-vous pour une avant-première à Tours le 20 février à l'occasion du Festival Désir...Désirs, en présence du réalisateur, pour cet OFNI (objet filmique non identifié) cinématographique déjà remarqué à Venise, à l'Etrange Festival et à Premiers plans d'Angers. Le film qui doit son titre au roman de Burroughs raconte l'histoire de mauvais garçons en passe de rédemption et de métamorphose après leur voyage et naufrage sur une île étrange, si typique de l'univers charnel, esthético-onirique, et même kitsch du réalisateur. 

- Autre univers, cette fois en prise avec le réel et la mémoire, pour la jeune réalisatrice franco-italienne, Annarita Zambrano, dont le premier long métrage, Après la guerre, sortira sur les écrans au printemps, le 21 mars prochain, après sa sélection au Festival de Cannes l'an dernier. Après la guerre est un film politique sur les séquelles du territorisme des Brigades rouges et des années de plomb qui l'ont suivi, séquelles encore présentes dans l'Italie contemporaine. Annarita Zambrano a réalisé plusieurs courts métrages dont le tragique Ophélia à découvrir sur CIEL et sélectionné en compétition officielle court métrage au Festival de Cannes en 2015.

- La réalisatrice Valérie Massadian signe avec Milla son deuxième long métrage, distingué au prestigieux festival de Locarno. Ce film dont on ne sait encore pas grand-chose, à part que d'après Les Inrocks, il est "un petit miracle. Il n'y a pas dans ce film un seul plan qui paraisse insensé, bancal, inutile, improvisé. Le film dégage cette impression rare d'avoir été pensé du début à la fin, que son auteur y a mis tout son coeur, son énergie. Et qu'en même temps, ce contrôle de la mise en scène n'étouffe rien de la vie. Que ce que l'on voit aurait pu être totalement différent, se dérouler autrement. Sans doute aussi parce que son interprète principale, Sandrine Jonckeere, qui est vraiment géniale, y joue ce qu'elle a vécu dans sa propre vie..." La réalisatrice nous avait précédemment épaté avec le court métrage Ninouche dans lequel une enfant de 4 ans vit dans l'espace de la forêt, libre et solitaire. Ce film est donc disponible sur CIEL. 

Un numéro de CIEL sous le signe des auteurs !

Un portrait est également consacré à Samuel Bodin, réalisateur tourangeau au parcours singulier et détonant : de l'autoproduction au succès télé avec la série Lazy Company, en passant par l'écriture contemporaine de la websérie, avec T.A.N.K. dont la saison 2 sera disponible durant l'été. CIEL dit tout pour une mise à la page des créations les plus connectées. 

Auteurs, vous avez dit auteurs ? Focus autour de la résidence d'écriture "SoFilm de genre" que Ciclic soutient depuis 3 ans maintenant. Etes-vous plutôt zombie ? polar ou comédie musicale ? Les 3 premiers volets de cette résidence entendent marquer un renouveau du cinéma de genre en France. Cette carte blanche fait écho à la présentation du film de Just Philippot, Acide, développé dans le cadre de la résidence, qui aura lieu le mercredi 21 février, aux cinémas Studio de Tours, en présence de l'équipe du film et à l'accompagnement dans les salles du programme 4 histoires fantastiques dont il fait partie. 

Un numéro de CIEL placé aussi sous le signe des événements et des festivals 

"Désir...Désirs" dont Ciclic est partenaire depuis de nombreuses années, présente le court métrage qui a obtenu le prix du public l'an passé, le magnifique Au bruit des clochettes.
Rendez-vous au festival du 14 au 20 février pour des avant-premières (dont celle des Garçons sauvages), un ciné-goûter spécial courts, des rencontres et festivités de la 25e édition ! 

CIEL#12 fait un clin d'oeil au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand, le plus important événement international pour ce format, qui se déroule début février, avec 2 films qui ont eu les honneurs de la sélection en compétition nationale. Ce sont 2 courts d'animation, accueillis en résidence, significatifs de l'ouverture des aides à la création de Ciclic et de la Région Centre-Val de Loire, avec de jeunes réalisateurs -iranien ou hongrois- produits et distingués en France : Beach Flags de Sarah Saïdan et Leftover de Sarolta Szabo et Tibor Banoczki. 

Tout le cinéma français est regardé de près lors de sa cérémonie des César (2 mars 2018), alors retour sur 2 courts métrages récompensés par la précieuse compression, devenus des classiques du genre dont on ne se lasse pas : Salam de Souad El Bhouati (2001) et Le Cri du homard de Nicolas Guiot (2012). 

Enfin CIEL regarde vers le patrimoine et la mémoire au cœur du festival castelroussin "Retours vers le futur" (du 21 au 25 mars) avec 2 films issus des archives de Ciclic. En effet, des réalisateurs de la région ont travaillé à une création à partir du fonds des archives amateurs régionales et en ont fait un film personnel. Dans l'un d'eux, on y croise même Johnny en concert à Châteauroux... 

Le sommaire de ce numéro est riche de films à voir, d'événements à participer. CIEL est donc une invitation pour faire le plein de films, bien au chaud dans son sofa ou dans les salles ! Il suffit d'abord de cliquer...