L'animation en chanson avec "Les Perdrix"

Une nouvelle technique d'animation, un nouveau genre : Jean-Luc Gréco et Catherine Buffat surprennent une nouvelle fois avec Les Perdrix, une comédie musicale en papiers découpés. 

Inspiré d'un fabliau (c'est le nom que l'on donne dans la littérature française du Moyen Age à de petits récits simples et amusants) cette histoire est très alléchante : "Un homme ramène deux perdrix à sa femme. Elle pense se régaler, elle est joyeuse. Mais son mari court inviter le chapelain pour les partager avec lui. Pendant ce temps, elle fait rôtir les deux perdrix qui deviennent de plus en plus appétissantes."

Jean-Luc Gréco et Catherine Buffat découvrent avec Les Perdrix l'animation de papiers découpés. Cette technique offre un court métrage plus léger malgré des personnages avec un véritable grain de folie : le mari qui double de volume et qui se colore d'un rouge très vif au gré de ses accès de colère, le chapelain qui voyage en papamobile d'occasion et la femme qui préfère écouter Oscar Wilde qui disait alors "Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder." La légèreté de ce court métrage est liée également à la musique d'Alexis Pecharman. La création des chants a capella rythmés donnent une véritable intensité à l'histoire.

Ce film a été accueilli en résidence d'animation à Château-Renault, de janvier à mai 2009.

Voir la fiche film