Yùl et le serpent, un film de Gabriel Harel

► Voir le film

La Nuit des sacs plastiques, dernier court métrage de Gabriel Harel fait désormais partie de la sélection cannoise à la Quinzaine des réalisateurs qui fête cette année ses 50 ans. L’occasion de se replonger dans l’univers du réalisateur avec son précédent court métrage Yùl et le serpent pour lequel il a reçu un prix au festival Anim’est à Bucarest ; à découvrir sur Ciel.

Avec un titre aux allures de conte, Yùl et et le serpent met à l'épreuve deux frères : le jeune Yùl et son grand frère Dino. Tous deux confrontés à la violence de Mike, la brute épaisse du coin, ils vont tour à tour passer de victime à bourreau par l'entremise d'un mystérieux serpent. Leur mésaventure se tranforme alors en un rite initiatique dont personne ne sortira indemne.

Ce film est directement inspiré du vécu de Gabriel Harel, faisant ainsi référence à une jeunesse perdue dans la campagne :  

« Le film est inspiré de ma jeunesse dans les basses-alpes et de cauchemars que je faisais lorsque je me suis éloigné. J'avais envie de dessiner ces jeunes de la campagne souvent délaissés. Ces jeunes qui veulent faire les gangsters, avec leurs scooters, leurs voitures tunées, leurs pit-bulls, la dope et leur manque de filles. À partir de ces personnages et de créatures cauchemardesques, j'ai recréé un univers en dessin et écrit l'histoire d'un enfant, Yùl et de son grand frère, Dino. Un serpent étrange apparaît aux côtés de Yùl et fait glisser l'histoire dans le fantastique. Je m’inspire tant du réel et de mon vécu que de mes cauchemars. Je travaille aussi dans une démarche générale d’association entre film d’animation et film de fiction . » Gabriel Harel yuletleserpent.blogspot.fr

Yùl et le serpent a bénéficié d'un soutien à la production de Ciclic Région Centre-Val de Loire et a été accueilli en résidence dans les locaux de Ciclic à Château-Renault (37), à l'automne 2014.

Voir la fiche du film "Yùl et le serpent"