Avant la compétition officielle de Cannes, "Les Astres noirs" pour Yann Gonzalez

► Voir le film

Retour sur la croisette pour le réalisateur Yann Gonzalez. Cette fois, c'est en compétition officielle et en route pour la Palme pour son deuxième long métrage, "Un couteau dans le coeur" avec Vanessa Paradis. Pour faire écho à cette sélection prestigieuse, retour sur un des nombreux courts métrages du réalisateur : "Les Astres noirs", fable onirique et fantastique avec Julien Doré, dans un de ses premiers rôles.

Histoire d'adolescents et de mort, comme le réalisateur aime à mettre en scène. Avec Les Astres noirs, Yann Gonzalez propose une relecture désenchantée et surréaliste du "Joueur de flûte de Hamelin", avec, dans le rôle du troubadour manipulateur, le chanteur Julien Doré. 

Macha, Nathan et Walter sortent du lycée. Un jeune homme vient les chercher. Il est là pour les accompagner. Hors de la ville. Vers la mer. Vers une nuit dont ils ne reviendront peut-être pas.

Sur une plage, décor épuré et onirique, le film joue de cette théâtralité pour montrer la force et l'attirance à la fois du discours et du jeune homme, personnage mystérieux et sans nom. Il attire les adolescents vers un autre monde, vers la mort, et le voyage se fera cette nuit, il suffit d'embarquer sur cette plage. Qui cèdera à ce personnage envoûtant et embarquera pour ce voyage sans retour ? 

Les Astres noirs est le premier rôle de Julien Doré, avant Ensemble nous allons vivre une très très grande histoire d'amour... de Pascal Thomas, Pop Redemption de Martin Le Gall ou plus récemment la série Dix pour cent. Le court métrage est issu de la collection Canal + "Ecrire pour un chanteur", diffusée en 2009. 

Yann Gonzalez présentera cette année en sélection officielle, Un couteau dans le coeur. Ce deuxième long métrage, soutenu à la production par Ciclic - Région Centre-Val de Loire et tourné en partie à Tours, plonge Vanessa Paradis, productrice de films pornos, dans l'univers du cinéma et du Paris des années 70. Yann Gonzalez a déjà présenté plusieurs de ces films à Cannes, en particulier Les Rencontres d'après minuit, son premier long,  ainsi que son court métrage Les Iles (2017) à la Semaine de la Critique.