Parce qu'il n'est déjà plus si tôt

► Voir le film

La musique fêtée avec l’arrivée de l’été, offre l’occasion à certains groupes de faire leur tout premier concert. Et quand on dit « première fois », on dit aussi « dernière fois ». Dans "After school knife fight" de Caroline Poggi et Jonathan Vinel, on défait la musique en célébrant l'éphémère.
 
Sur leur terrain, Laëtitia et les garçons divaguent dans les fougères sèches et sauvages de leurs futurs souvenirs comme un. Autour d’un repas froid, ils savent que le show est fini. Ils se retrouvent pour se chercher, de peur de se perdre de vue, et de vie. Et si la froideur annoncée du prochain été réchauffe leurs sensibilités liées à jamais et assombrit un peu plus l’idée déjà tombée d’éternité, le morceau « Sun » de The Hotelier, nous rappelle alors la règle de saisonnalité, en nous éclairant l’automne de sa caisse claire et de ses toms.
 
Hymne mélancolique du temps qui passe, sublimé par la captation argentique sensible et chirurgicale de ces instants de rien, si pleins et près de tout, de ces moments d’ensembles si solitaires et si essentiels à la création en groupe, de ces tous derniers chants qui pourraient être signés de cette phrase vu il y a déjà trop longtemps à la télé dans la série Six Feet Under : « You can't take a picture of this, it's already gone ».