Avis de tempête en vrac

► Voir 2 films

Fête du cinéma d'animation, épisode 3 : portrait de Paul Cabon. CIEL braque sa longue vue sur l'un de ses courts, rien de moins que primé à Sundance en 2015 : "Tempête sur anorak". Alors sortez vos K-way ou vos sacs poubelles troués, car ça risque bien de flotter et de secouer !

Si "Tempête sur anorak" était un bateau, on l'appellerait à coup sûr le "Liberté Paul Cabon". Ah ça oui ! Un ton unique aux allures foutraques qui respire l'air malin. Si le jeune réalisateur breton peut s'amuser à nous donner l'impression jouissive de bricoler seul son film dans sa chambre d'enfant en totale impro, selon des sources proches du dossier c'est apparemment bien en naviguant boussole en main que Capitaine Cabon s'amuserait à nous délivrer ses petits coups de canon. Une belle galère sincère finissant par se taire, sous ses allures de gros bonbon sucré où le sel nous y est servi également à la pelle... Et si tout ceci n'est jamais vraiment amer, ce serait plutôt à boire sans modération.

Voir la fiche film “Tempête sur anorak”

Et comme tout est bon chez le Paul Cabon, il est possible de retrouver sur son site (www.paulcabon.com) la plupart de ses tout premiers courts métrages dont Le Futur sera chauve ou Un matin dans l'univers qui est un film d'école, où l'espace d'une minute nous pouvons savourer et apprécier l'essence même, déjà bien présente, de tout ce qui fait son style et son univers actuel de cinéaste. À partager sans modération.

Depuis peu, Paul Cabon a repris le large après son escale en résidence à Ciclic Animation, au printemps dernier, pour préparer sa toute nouvelle traversée : La Tête dans les orties. Un projet très attendu, où Paul sort de sa zone de confort et ambitionne un film plus sérieux. Pas de doute, Ciclic se fera une joie de montrer le film, dès qu'il sera prêt !