"Che Tutto Cambi" de Lucile Mons

► Voir le film

A l'occasion du festival tourangeau Viva il cinema ! dédié au cinéma italien, qui aura lieu du 27 février au 3 mars 2019, CIEL vous propose une plongée dans le quotidien de la ville de Belpasso, aux abords de l'Etna.
Portrait d'une jeunesse désabusée mais nourrie de désirs, qui oscille entre espoirs et désillusions.

La réalisatrice Lucile Mons nous emmène en Sicile dans la petite ville de Belpasso, où plus de 60% des jeunes sont au chômage. A travers les portraits de Giandominico et Felice, nous découvrons leurs parcours mais aussi leurs difficultés, leurs projets et leurs rêves perdus ; par manque de chance, de moyens ou d'opportunités. Nous découvrons une jeunesse peu représentée dans la classe politique qui se fait de plus en plus vieillissante et impuissante face à leur désarroi. Une jeunesse qui malgré ses difficultés à trouver du travail et à réaliser ses rêves se bat pour ce en quoi elle croit.
Giandominico s'efforce de combler le vide culturel de la ville avec son ciné-club, quant à Felice il continue à faire de la musique après son retour peu glorieux de Paris.

Che tutto cambi rend compte de la dureté de la vie dans une petite ville qui offre peu de choix à ses habitants, subissant le vide culturel et une inactivité forcée, par manque d'emplois. Les jeunes restent dans leur famille et sont confronté à ce choix cornélien : partir ou rester. 

Toutefois, ce n'est pas un documentaire fataliste. L'espoir est permis avec des personnes qui à défaut de mener la vie désirée, continuent malgré tout d'avancer et avoir des projets, dans une ville où seules les éruptions de l'Etna semblent troubler le repos. 

Ce film a été soutenu par Ciclic et la région Centre-Val de Loire et sélectionné aux Etats Généraux du film documentaire de Lussas en 2014, dans la sélection "Expériences du regard". 

Voir la fiche film