CIEL#9 Pour un flirt

En ces temps d'hiver, le webzine CIEL invite les internautes à trouver réconfort et chaleur avec une programmation spéciale drague. Pendant 3 mois, c'est la drague sous toutes ses formes ! Séduction, mépris, premières fois, surprise party ou comédie romantique... voilà de quoi bien occuper ces quelques semaines hivernales... Et si vous voulez quelques conseils à expérimenter dans la drague, en voici quelques uns (les plus fous peuvent aussi être les meilleurs).  

Conseil#1 : Etablissez le contact grâce au Sens du toucher.

Conseil#2 : Regardez-vous dans les yeux, comme dans Merci Cupidon.

Conseil#3 : Faites-la voyager et prenez exemple sur Serge Bozon dans Je sens le beat qui monte en moi.

Conseil#4 : Soyez impressionnant, tel le Bénabar des 45-50 ans des Princesses de la piste.

Conseil#5 : Mangez des pommes, parce que la pomme c'est le chewing gum du fruit, selon une réplique culte de La Boum de Julia Ferrari.

Enfin, faites-vous des films, n'ayez pas peur d'être romantique et prenez exemple sur Guimo ou Guy Moquet, le héros éponyme du film de Demis Herenger. 

La sélection de ce CIEL#9 "Pour un flirt" montre des courts métrages sélectionnés dans les festivals les plus prestigieux et des réalisateurs aujourd'hui passés au long métrages : Jacques Maillot, Abel et Gordon, Rudi Rosenberg, Yann Gonzalez, dont certains auront une jolie actualité au cours du trimestre : sortie de leur 4ème long métrage pour le binôme burlesque, Paris pieds nus d'Abel et Gordon ou tournage d'un 2ème long métrage en région Centre-Val de Loire pour Yann Gonzalez après ses Rencontres d'après minuit

Qui dit drague, dit premier baiser, avec 2 comédies adolescentes entre moquerie et romantisme : La Boum de Julia Ferrari de Géraldine de Margerie et Guy Moquet de Demis Herenger 

Qui dit drague, dit amour vache, par 3 films, 3 situations de séduction ou de "je t'aime moi non plus", 3 générations (15, 20 ou 35 ans) : Aglaée de Rudi Rosenberg, Les Princesses de la piste de Marie Hélia, T'étais où quand Mickael Jackson est mort de Jean-Baptiste Pouilloux.  

Qui dit drague, dit chorégraphie, avec 1 court métrage burlesque culte, 1 comédie romantique décalée et enchantée, 1 premier rendez-vous animé et 1 animation sensuelle pour les regards avertis : Merci Cupidon d'Abel et Gordon, Je sens le beat qui monte en moi de Yann Le Quellec, Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo et Braise d'Hugo Frassetto. 

Qui dit drague, dit jeunesse avec 4 films d'hier et d'aujourd'hui, avec un portrait de Jacques Maillot et ses premiers courts qui captent les amitiés et les désirs dans les années 1990 et grâce à la carte blanche donnée au réalisateur Yann Gonzalez pour un regard sur la jeunesse aujourd'hui. 

Qui dit drague, dit désir, avec le coup de coeur du Festival Désir... Désirs qui se tiendra du 1er au 7 février 2017 aux cinémas Studio de Tours : Petit coeur.