CIEL#1 "C'est un court, tout ce qu'il y a de plus court"

Cinéma indépendant en ligne #1

Décryptons le court métrage français aujourd'hui, avec l'aide du cinéaste Benoît Forgeard et grâce à une dizaine de films soutenus par Ciclic, tel est le programme de CIEL#1 diffusé du 5 décembre 2014 au 5 mars 2015. 

Qu'est-ce qu'un court métrage? Un film de moins d'une heure, tout simplement. C'est souvent par ce format court que les réalisateurs font leurs premiers pas avant de se révéler au grand public dans les salles de cinéma avec leurs longs métrages. Un format court où certains réalisateurs aiment à expérimenter (Alain Cavalier, Luc Moullet...), à défendre pour sa créativité et innovation (Jacques Tati, Pierre Etaix...). Un format trop souvent méconnu qui est, pourtant, à l'origine du cinéma (les films des frères Lumière, de Méliès, puis les premiers Chaplin et Keaton, n'étaient-ils pas des courts métrages?), dont vous pouvez découvrir l'histoire à travers une frise chronologique, et que Ciclic s'attache à faire connaître en organisant des séances dans les cinémas de la région et en lançant ce nouveau projet C.I.E.L. de diffusion en ligne. 

Mais retour au cinéma contemporain avec la proposition de CIEL#1 de (re)voir 15 films courts français qui ont marqué les 10 dernière années (notamment par leurs sélections dans les festivals), et révélé des cinéastes, aujourd'hui passés au long métrage : Alix Delaporte (Angèle et Tony, Le Dernier Coup de marteau), Sébastien Betbeder (Nuage, Les Nuits avec Théodore, 2 automnes, 3 hivers), Thomas Salvador (Vincent n'a pas d'écailles)... La plupart des œuvres présentées ont reçu un soutien de Ciclic et de la Région Centre, en partenariat avec le CNC. 

Il est temps de céder la parole au cinéaste Benoît Forgeard à qui nous avons audacieusement confié une carte blanche afin de donner une(sa) définition de "qu'est-ce que le court métrage?". Sa réponse courte en images animées.