La Française des airs : french collection

Portraits sensibles et singuliers d'auteurs-compositeurs-interprètes francophones réunis au sein d'une seule et même collection : "la Française des airs". Telle est l'ambitieuse proposition initiée par la société de production orléanaise Girelle Production à découvrir sur CIEL#5 : quatre portraits, quatre figures musicales.

La musique est sans aucun doute une des formes d'expression artistiques les plus traitées par les différentes formes de création audiovisuelle. Clips, captations de concerts, émissions télévisuelles, documentaires et adaptations au cinéma occupent une place considérable dans notre espace médiatique commun. Qu'elle soit populaire ou plus confidentielle, la musique fédére, invite à partager un langage et un territoire, elle fait culture ensemble. Pour autant, dans sa représentation sur nos écrans, la part du lion revient trop souvent à celles et ceux que l'on voit et entend déjà beaucoup, laissant quelque peu sur le côté certains artistes qui construisent pourtant une oeuvre sensible, originale, exigeante.  

Forts de ce constat, le producteur Christophe Camoirano et le réalisateur Philippe Gasnier s'attelent à la longue et complexe construction d'une collection de films autour d'auteurs de la chanson française. En 2012 naissent ainsi deux premiers films : l'un consacré à Marcel Kanche et l'autre à Mathieu Boogaerts. Dépassant largement les limites de la promotion de l'artiste, mais s'attachant à regarder le création dans son intime, suivant le travail au coeur de la fabrication, ces films en invitèrent bientôt d'autres que nous avons le plaisir de vous présenter dans le cadre de ce numéro de CIEL consacré à la musique et sa représentation au cinéma. Chaque film de la série est conçu autour d'un binôme réalisateur/artiste lui conférant une singularité dans le traitement et la mise en scène, s'inscrivant cependant dans un cahier des charges défini en amont. Un espace scénique utilisant les codes de la scéne de concert, avec des musiciens, des instruments, mais créant une intimité avec le chanteur devient ainsi la cheville autour de laquelle s'enroule chaque épisode. D'autres points communs? L'acuité du regard et la complicité instaurée entre les réalisateurs(trices) et les artistes. Une rare opportunité de rencontrer l'inspiration en marche.