Un amour de télés : premières marionnettes en résidence

Un amour de télés, court métrage d'animation en volume, est l'un des premiers films à être soutenu et accueilli en résidence à Château-Renault. Ce film de Denis Walgenwitz raconte les aventures amoureuses entre Funken, un téléviseur à l'ancienne, et Sonia, une télé à la pointe et cablée. Il aborde ainsi, sur un air joyeusement suranné et décalé, les questions de la modernité, de la place de la télévision aujourd'hui, mais aussi et surtout, une histoire d'amour intemporelle. 

Un amour de télés, c'est un court métrage en marionnettes qui utilise cette technique traditionnelle pour une histoire résolument dans l'air du temps. Le film joue savamment avec cet aspect artisanal et traditionnel, auquel vient s'ajouter l'image du film avant que les écrans plats et le 16/9 ne s'imposent. Alors que la question de la modernité est au coeur du film, avec la confrontation des 2 personnages principaux, le réalisateur fait le choix de ne pas utiliser de techniques numériques. Cela accentue la prouesse technique accompagnée de la prouesse des comédiens, car c'est bien de l'animation image par image qui est proposée ici, nul besoin d'effets spéciaux numériques, pour l'incrustation des visages des comédiens. Le film est ainsi porté par 2 visages connus, très télévisuels d'ailleurs, puisque Christophe Salengro, président de Groland, et Aurélia Petit, elle aussi habituée des émissions de télé-achat de Groland, se prêtent à l'exercice avec brio.

Ce film a initié la politique de soutien de Ciclic et de la Région en faveur du court métrage d'animation, en créant un lieu susceptible d'accueillir des films qui utilisaient des techniques de fabrication traditionnelles. La résidence de Ciclic va désormais se positionner dans la découverte d'auteurs, tels que Jean-Luc Gréco et Catherine Buffat, mais aussi Pierre-Luc Granjon, Sophie Roze ou Sébastien Laudenbach, à l'instar de ce que la structure et la politique régionale accompagnent en fiction et documentaire dans le cinéma d'auteur contemporain. 

VOIR LA FICHE FILM 

Denis Walgenwitz nous présente son parcours et les débuts de la résidence dans un entretien réalisé le 22 mai dernier.

Making of "Un amour de télés" / Court circuit, ARTE