"Madagascar, carnet de voyage", du dessin au cinéma

Après deux ans d'études à l'école d'animation Supinfocom, Bastien Dubois est parti à Madagascar pendant presque une année pour réaliser son film. L'histoire de Madagascar, carnet de voyage retrace le parcours d'un voyageur occidental confronté à la coutume du "Famadihana", cérémonie locale du retournement des morts.
Dédié au thème du voyage, c'est donc tout naturellement que ce numéro de CIEL consacre une Carte blanche à ce jeune et dynamique cinéaste d'animation.

Aux origines du film, Bastien Dubois raconte...
"Tout a commencé par mon goût pour les carnets de voyage. J’aime beaucoup me balader avec un carnet, faire des dessins ou des croquis sur le vif. A 21 ans je suis donc parti en auto-stop pour Istanbul. Ma mère m’a déposé au bord de l’autoroute à côté de Lille, et pendant deux mois, de camions en pick-ups, j’ai traversé la France, l’Italie et la Grèce pour aller jusqu’en Turquie. J’ai rapporté de ce voyage un gros carnet mais les tentatives de mise en page ne me satisfaisaient pas, je n’avais pas vraiment de texte et je ne trouvais pas mes dessins suffisamment intéressants pour être publiés.

J’ai commencé à ce moment-là des études d’animation 3D à l’école Supinfocom. C’est ainsi que j’ai appris les techniques qui furent à l’origine de ce projet de film. J’ai fait un test avec un dessin de Naples, et il m’est vite apparu l'envie de réaliser ce qui semblait n’avoir jamais été fait : un carnet de voyage animé!
Je n’avais au départ que cette idée de carnet de voyage animé, sans vraiment savoir à quel pays le consacrer. C’est une fille de ma classe, originaire de Madagascar, qui m’a montré des photos et parlé du retournement des morts, un rite important de l'île. L’idée a fait son chemin : le pays me semblait visuellement riche, on y parlait français et le Famadihana m’intéressait. C’est comme ça que j’ai opté pour Madagascar."

Bastien Dubois est resté dix mois à Madagascar, dont il a rapporté quantités de dessins et souvenirs qui ont nourri la réalisation de son film. En tout, deux ans de travail pour douze minutes de film.

"En tableaux instantanés, Madagascar, seul vrai protagoniste du film, se déploie, dans un doux chaos inextricable. Bastien Dubois y dépeint avec force et virtuosité formelle, les petits et grands bonheurs d’hommes et de femmes aux mille visages. Il s’interroge sur la manière de témoigner de l’éphémère. Il aime s’arrêter sur les détails qui forgent la réalité de sensations fugaces et malgré tout, demeurent et construisent la mémoire. Telle une invitation au voyage, Madagascar, carnet de voyage diffuse calme et légèreté dans les interstices d’une culture qui parle à l’âme en secret."  Marie Bergeret, www.formatcourt.com

Madagascar, carnet de voyage a eu une très belle carrière et a reçu son premier prix au festival d'Annecy en 2009. Il a aussi été nommé aux Oscars en 2011 et reçu beaucoup d’autres récompenses et sélections qui ont permis à Bastien de continuer de voyager et poursuivre ainsi son travail de globe-trotteur de l'image.