Viens, j’t’emmène au vent

Dans son appartement de bord de mer, Agathe profite seule de ses vacances et du calme de la côte Atlantique. La réalisatrice, Céline Novel (également l'actrice principale de son court métrage) filme les grands espaces et la vacuité des vacances en solitaire. Pourtant, une activité inattendue vient troubler la quiétude estivale et Boulevard l'océan devient le terrain de rencontres et de dépassement de soi. Dans ce grand chambardement, Agathe trouve le temps d'écrire une carte postale à une amie :

« Drôle de vacances, moi qui pensais profiter du calme du bord de mer, je trouve à peine le temps de t’écrire de ma terrasse. Mes journées sont rythmées par le nouveau tube de l’été qui ne me quitte plus « gauche, droite, tirez, montez, stabilisez » chorégraphié sur la plage, à heure fixe.
Le mauvais temps est mon allié, et j’avance contre vents et marées vers de nouvelles sensations et de nouvelles rencontres.
Tout cela doit te sembler mystérieux, j’attends donc ta visite au boulevard de l’océan pour que tu puisses également t’envoler du quotidien, et prendre de la hauteur ! »

Agathe